Les phases préliminaires identifiables avant un passage à l’acte

L’acte suicidaire est-il précédé de phases préliminaires identifiables ?

Il n’y aurait pas de schéma standardisé de la crise suicidaire. Cependant la survenue d’un événement déclenchant ou traumatisant, mettant l’individu en tension, est une étape.

Schéma de la crise

*redirection vers infosuicide.org avec l’accord du site.

Les phases préliminaires identifiables*  :

Événement déclencheur ou traumatique

Sans solution, la tension psychique augmente, perte d’estime de soi,(Impasse stratégique)

Puis vient l’anxiété, voire l’agitation,(Idées suicidaires)

Apparaissent l’inhibition, puis la stupeur,(Ruminations)

La montée de l’agressivité et l’incapacité à résoudre la situation, génère une exaspération du sentiment de menace, (Cristallisation)

Le passage à l’acte est perçu comme seule issue possible,

(Souvent un élément banal précipite le geste)

La phase post suicidaire est résolutive ou l’amorce d’une nouvelle crise.

*(selon le référentiel TERRA/SEGUIN)


L’acte suicidaire est-il prévisible scientifiquement, médicalement ?

L’abaissement de la réactivité émotionnelle et comportementale, la diminution des échanges interpersonnels, la réduction du sens des valeurs peuvent être des syndromes pré-suicidaire[1]

[1]Erwin Ringel construit à Vienne en 1948 le premier centre de prévention du suicide du monde

Le passage à l’acte :

  • L’individu se sent dans une impasse, ne voit pas de solution.
  • Il suffit de 1/000ᵉ de seconde de déconnexion.
  • Impulsivité, geste réflexe.
  • Le geste suicidaire est moins un désir de mort que de s’extirper de sa souffrance.